Vous recherchez une activité indépendante ?

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.

Entrez votre adresse email:

N.B. : Cet article a été proposé par Eric Dulac du blog « Complétez vos revenus ».

Comment trouver parmi la pléthore de propositions alléchantes vous promettant monts et merveilles, concernant les compléments de revenu qui fleurissent sur la toile, celle qui serait la mieux adaptée à nos possibilités, notre envie, notre besoin ou pourquoi pas, notre personnalité ?

En premier lieu,

  • Il est préférable de s’assurer de la pérennité de l’entreprise.

  • Pour celles qui sont destinées à la distribution auprès des particuliers, vérifier qu’elles fassent bien partie de la Fédération de la Vente Directe en allant sur le site www.fvd.fr.

  • Qu’elles proposent bien un produit à la distribution, afin de ne pas tomber dans un piège genre pyramide, qui risquerait de vous causer pas mal d’ennuis au regard de la loi.

  • Que vous ayez des formations, de préférence gratuites, afin que vous puissiez acquérir les compétences nécessaires dans ce domaine.

  • Que vous n’ayez pas d’avance de frais pour exercer votre activité ou de droit d’entrée pour faire partie de la structure comme il est pratiqué dans les systèmes pyramidaux illégaux en France depuis 1953 ( Article L 122-6 du code de la consommation 1° et 2° alinéa ). Ce texte a été complété par une loi du 1er février 1995 (3° et 4° alinéa) qui précise les interdictions concernant les réseaux de vente.

Il est intéressant, si l’on veut faire de la distribution, de choisir un produit de consommation courante, que tout le monde utilise quotidiennement afin de pouvoir le proposer facilement à un publique très étendu, sans tenir compte d’aucun critère contraignant, comme on pourrait le rencontrer avec des produits onéreux ou d’utilités restreintes.

La santé, le soin corporel, les produits naturels sont des secteurs porteurs, malgré la quantité d’offre que l’on peut rencontrer sur le marché. Les gens veulent vivre mieux, oublier leur stress, leur douleur. Tout le monde se lave (enfin, je crois…), beaucoup de dames se maquillent, beaucoup de personnes se parfument, veulent prendre soin de leur peau.

L’un des nombreux avantage en ayant affaire à une conseillère ou un conseiller, est le rapport privilégié client/distributeur, la qualité de service et surtout, celle des produits.

La marque que je représente est LR health & beauty systems. Une marque allemande qui existe depuis 1985, première sur le marché allemand, souhaitant le devenir en France et ensuite en Europe dans les années à venir. Cette entreprise compte parmi les entreprises de distribution directe enregistrant les plus forts chiffres d’affaires d’Europe.

Ensuite, il est très difficile de se lancer dans une activité dont on ne connaît pas grand-chose, même si on a déjà vendu des frites ou des Charentaises (notez que je n’ai rien contre les frites ou les Charentaises, surtout les charentaises…) sur les marchés. Le plus judicieux est de faire partie d’un groupe, afin de bénéficier des formations proposées, d’un encadrement sérieux, d’un suivi personnalisé et de leurs outils servant à la promotion, l’administration, la distribution et/ou le recrutement pour la construction de votre réseau de distributeurs. Pour ma part, j’ai choisi le groupe Partner Winner, créé en 2008 par Jean-Marc Thimoléon et Sophie Romo-Gomez pour leur sérieux et leur excellente réputation. Des formations gratuites et de qualités, sont assurées le soir via internet ou dans chaque département, par des conseillers et par des leader d’organisations désireux de nous aider à exercer notre activité en nous apportant leur connaissances, leurs expériences et prodiguant leurs conseils sans compter. Même si nous sommes des travailleurs indépendant, nous ne sommes pas seul. Et, à mon avis, c’est très important de savoir que l’on a avec soi, une structure solide de gens prêts à nous écouter, nous guider, de ne pas se sentir isolé.

Et ce qui est très important, voire primordial, quand on veut travailler pour soi, c’est la volonté de réussir, l’engagement, le sérieux. En effet, il peut paraître alléchant de ne plus avoir de patron, de chefs ou de responsables au dessus de nous pour nous pousser parfois à exécuter notre tâche. Mais ça peut être aussi un piège : on est tout seul, chez soi, on travail quand on en a l’envie et on peut être tenté de repousser aux lendemains qui chantent ce que l’on devrait faire impérativement le jour même. Il est impératif également de prendre conscience que l’on est un chef d’entreprise, de soigner sa présentation en étant propre et bien habillé, sa façon de parler et d’aiguiser sa capacité à écouter les autres. Il ne faut pas seulement écouter les mots, mais en capturer les sens. La générosité est une qualité très importante dans ce métier. Être capable de :

  • Donner de soi, être disponible pour nos partenaires, nos clients. Être accessible et savoir se mettre à leur niveau, ne jamais se sentir supérieur aux autres.

  • Partager nos connaissances, notre savoir. En faire profiter ceux qui veulent nous suivre, tous ceux qui désirent avancer dans cette activité passionnante.

  • Offrir un service à nos clients afin de les fidéliser, une opportunité à des personnes désireuses de travailler pour elles, soit en complément d’activité, soit en activité principale.

  • Parler aux gens simplement, sans vouloir entrer dans un jargon technique et incompréhensible uniquement réservé à une élite. Expliquer honnêtement ce dont il s’agit, ce que vous proposez sans avoir besoin d’enjoliver. Si on découvre que vous mentez, non seulement vous êtes grillé, mais votre société, votre groupe, l’entreprise que vous représentez perdra sa notoriété et la confiance qu’elle aura mis des années à acquérir auprès de sa clientèle et de ses partenaires.

Nous faisons un métier relationnel, où la confiance réciproque doit être de mise, aussi bien envers nos clients que nos partenaires, notre entourage, nos collègues. Nous devons être un exemple pour ceux que nous entraînons dans notre sillage, afin qu’ils dupliquent fidèlement notre façon de faire si nous voulons créer de la réussite. Notre comportement est la première image que verra celui à qui nous nous adressons. Nous n’aurons pas une seconde chance et si par notre comportement nous perdons une opportunité, il est quasiment impossible de rattraper le coche. Nous sommes ce que nous faisons ! Il faut rester simple, humble et ouvert.

Je me suis investit dans cette activité car des problèmes de santé m’ont légèrement forcé à ne plus exercer ma profession d’origine. Avant, j’apportais la lumière dans les lieux reculés, j’éloignais les ombres des chemins, je répandais la lueur dans les villes et les villages. Non, je n’étais ni curé, ni pasteur, juste électricien en éclairage publique. Comme je n’aime pas tellement rester sans rien faire et qu’il n’y a vraiment rien à la télé, j’ai décidé de me mettre à mon compte et de travailler pour moi. Et pourquoi pas, pour le plaisir. D’autant plus que je n’ai que 49 ans et que je suis encore loin de la retraite…

Cet article a été rédigé par Eric Dulac. Eric administre le blog http://sante-et-bien-etre.eklablog.com qui explique ce qu’est le marketing de réseau et les raisons de son choix dans cette aventure relationnel.

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »